Un masque cosmétique, ça marche comment ?

Remettre les compteurs à zéro

Climatisation desséchante pour l’épiderme, pollution, stress oxydatif, feu du rasoir pour les hommes… notre peau mène des mini-combats quotidiens dont nous n’avons pas idée. Des déficits en hydratation et en nutriments s’installent. En effet, la peau puise dans ses ressources pour faire face à ces multiples petites agressions que la simple crème ne suffit pas à compenser. Une fois par semaine, le masque permet de remettre les compteurs à zéro.


Comment ça marche

Le principe est simple : on applique le masque sur le visage et on laisse la peau s’imprégner pendant le temps recommandé.

Le contact entre le masque et la peau déclenche un phénomène au nom scientifique : l’effet osmotique. Cet effet osmotique, c’est le mouvement qui se met naturellement en place quand deux milieux aux concentrations en eau différentes sont en contact. Le milieu le plus concentré en eau, dit hypertonique – en l’occurrence le masque – va faire migrer son eau vers le milieu le moins concentré en eau, dit hypotonique : la peau.

La peau va se gorger jusqu’au moment où les deux milieux, masque et eau, sont à l’équilibre. On parle alors d’isotonie.

En puisant l’eau du masque, La peau s’imprègne aussi de tous les actifs cosmétiques présents dans le masque, et l’eau sert alors de véhicule.


Masque, mode d’emploi

Un masque peut être purifiant, hydratant, nourrissant, et se présenter sous forme de crème, de gel, de patch, de préparation à base d’hydrogel… Les masques tout prêts ont l’avantage d’être déjà calibrés et d’apporter la juste quantité.

En pratique, voici quelques gestes simples pour optimiser l’action d’un masque sur la peau :

• Toujours l’appliquer sur une peau propre et démaquillée. C’est la base.

• Pour les perfectionnistes : préparer la peau avec un bain de vapeur, pour ouvrir les pores de la peau. Les actifs du masque pénétreront mieux.

• Si c’est un masque en pot, inutile d’en mettre une couche très épaisse, la peau ne pourrait pas tout absorber. Si c’est un masque en patch, en monodose ou prédosé, la question ne se pose pas.

• Respecter le temps de pose.

• Profiter du masque pour se reposer et prendre un temps pour soi.

Un masque une à deux fois par semaine : le geste essentiel pour la peau du visage



Pour démarrer votre routine beauté,
Audrey vous conseille les masques et patchs coup d'éclat


Masque Hydrogel Coup d'Éclat
À partir de € 4,50 

Patchs Hydrogel Coup d'Éclat
À partir de € 2,50 

Patch Hydrogel Bouche Hydratant Repulpant
À partir de € 3,50

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés